Questions fréquentes

Questions fréquentes2017-08-31T01:44:25+02:00
Affichez votre tirage2016-10-14T18:00:56+02:00

Les tirages sur papier sont naturellement plus sombres que les photos sur écran rétro-éclairé. Ces quelques conseils simples vous permettrons de mettre en valeur votre nouvelle acquisition.

L’encadrement

Faire encadrer votre tirage sans vitre vous permet d’apprécier la texture du papier sans reflet ni obstacle et représente en général la meilleure option du point de vue esthétique. Si ceci n’est pas possible ou pas souhaitable, assurez-vous de demander à votre encadreur un verre de musée (type Schott Mirogard®) à très faible indice de réflexion, de façon à limiter les reflets parasites à la surface de la vitre. Les vitres d’entrée de gamme présentent aussi des teintes verdâtres qui peuvent dénaturer les couleurs, assurez-vous que votre vitre est de teinte neutre.

Pour assurer la longévité de votre tirage, exigez de votre encadreur des passe-partout et des cartons « qualité archive », 100% alpha-cellulose et sans acide dont les émanations pourraient dégrader les pigments de l’image avec le temps.

Le positionnement

La bonne hauteur pour un tableau est généralement la hauteur des yeux d’un adulte (1,55 à 1,75 m au milieu du tableau). Cependant, certains portraits et nus intimistes gagnent à être affichés légèrement plus bas de façon à les regarder par en haut, pour renforcer l’effet de proximité et d’intimité.

L’éclairage

Crédit www.mon-louvre.be

Idéalement, un tirage photographique devrait recevoir une luminosité de 90 lux, soit la lumière d’un spot de 280 lumens (soit un spot halogène de 14 watts, ou un spot à LED de 4,5 watts) projetant un cercle de lumière de 1m diamètre. L’éclairage principal du tirage devrait être positionné au dessus du cadre, et situé devant le spectateur . Si l’éclairage est derrière le spectateur, le risque d’avoir des reflets gênants est important. Plus de détails »

Avertissement concernant les prévisualisations2016-10-14T18:01:24+02:00

À moins que votre écran ne soit conçu pour les arts graphiques et étalonné, il est probable qu’il applique des corrections automatiques sur la luminosité, le contraste et la saturation des couleurs pour rendre les images plus “vibrantes”. Par conséquent, il est probable que la prévisualisation des photos sur internet diffère du tirage papier (saturation, contraste, luminosité).

La réalité est le tirage papier, qui est réalisé en couleurs étalonnées depuis l’appareil photo jusqu’à l’impression finale. Pour vous approcher du rendu réel (neutre) des images :

  1. réglez votre écran sur le mode “neutre” ou “naturel” s’il y en a un,
  2. ajustez la luminosité à environ 15-20 %,
  3. réglez le contraste à 50 %,
  4. placez la saturation à +-0,
  5. ajustez la température couleur à 6500 K (pas de mode “chaud” ou “froid”).

Notez que ce réglage peut vous paraître fade en fonction du rendu écran auquel vous êtes habitué, mais l’oeil va se réhabituer en quelques minutes. De plus, cela ne remplace pas un véritable étalonnage.

Gardez à l’esprit que le papier n’est pas rétro-éclairé (à la différence de votre écran). Il est donc normal que les tirages papiers paraissent plus sombres que votre écran, notamment si vous avez l’habitude de régler la luminosité au maximum.

L’impression photochimique en numérique, c’est possible ?2016-10-14T18:01:10+02:00

L’impression photochimique est apparue en 1888 avec l’invention de la pellicule (ou film) photographique souple. Il s’agit, à l’aide d’un agrandisseur le plus souvent, de projeter de la lumière à travers le négatif et de former une image sur du papier photosensible. En fonction de la quantité de lumière qu’il reçoit (et de la couleur de la lumière dans le cas d’une pellicule couleur), le papier est plus ou moins impressionné. L’image est ensuite révélée en plongeant le papier impressionné dans différents bains chimiques.

En numérique, à la place de projeter un négatif (qui n’existe pas), ce sont directement les pixels de l’image qui sont projetés à l’aide d’un laser sur le papier photosensible. Les appareils réalisant cette opération sont le Durst Lambda ou l’Océ Lightjet. La révélation est ensuite identique à l’argentique.

Encore aujourd’hui, l’impression photochimique donne les tirages les plus pérennes : de 70 à 100 ans sans affadissement pour la couleur, et au moins 150 ans pour le noir et blanc. De plus, le photochimique autorise une palette de couleur encore inégalée par le jet d’encre (environ 1,5 fois plus large), et de 1,4 à 1,7 fois plus large qu’un écran d’ordinateur grand public. La différence n’apparait cependant que sur les couleurs très saturées, ce qui donc laisse le choix de la technique et du support pour les portraits et certains paysages où les couleurs ne sont pas trop vives.

Il se trouve également que le photochimique est généralement moins onéreux que le jet d’encre professionnel, surtout en raison du prix déraisonnable des cartouches d’encre.

Quelles sont les différences entre les papiers couleurs et noir et blanc ?2016-10-14T18:01:09+02:00
Structure du papier Fuji Crystal Archive DP II - Documentation fabricant
Structure du papier Fuji Crystal Archive DP II – Documentation fabricant

Les papiers photochimiques peuvent être prévus pour la couleur ou pour le noir et blanc. Les papiers couleurs sont fabriqués à partir de 3 couches sensibles chacune à une couleur secondaire : jaune, magenta et cyan, dans lesquelles peuvent être ajoutés des halogénures d’argent de couleur neutre (gris) dont la fonction est d’ajouter de la densité (donc du noir). Les couleurs et les nuances sont composées par soustraction de ces couleurs de base.

Les papiers noir et blanc n’ont qu’une seule couche photo-sensible à base d’halogénures d’argent, donc seulement des gris neutres.

Il est donc possible d’imprimer des photos en noir et blanc sur des papiers couleur, mais ceci n’est pas souhaitable :

  1. les noirs seront plus profonds sur du papier noir et blanc car ils ne sont pas composés à partir d’un mélange des trois couleurs secondaires mais uniquement à partir de pigments noirs purs,
  2. l’absence de pigments colorés sur le papier noir et blanc évite tout virage de couleur parasite qui peut se produire en imprimant du noir et blanc sur papier couleur, à cause de problèmes de conservation des chimies ou des lumières parasites,
  3. les différentes couches colorées des papiers couleurs ne vieillissent pas à la même vitesse, ce qui peut également induire des virages de couleurs, avec le temps, sur les images noir et blanc. Ce risque est inexistant sur papier noir et blanc.

Cependant, le papier noir et blanc demande plus d’étapes de développement, donc un développement plus long et plus coûteux. De plus, de moins en moins de laboratoires le pratiquent, c’est la raison pour laquelle je fais tirer mes photos en Allemagne.

Pourquoi faire tirer en Allemagne ?2016-10-14T18:01:09+02:00

Les techniques de tirage photographique, en particulier la photochimie, demandent une excellente maîtrise des procédés, et de la conservation des chimies ainsi qu’un ré-étalonnage régulier des machines, ce qui n’est pas à la portée de tous les laboratoires. De plus, de moins en moins de laboratoires pratiquent le développement photochimique noir et blanc, et au Canada, il n’en reste qu’un.

J’ai donc choisi Whitewall, un laboratoire photo créé en 2007 en Allemagne et plusieurs fois primé par des associations de photographes et des revues spécialisées pour la qualité et l’innovation de ses tirages. Whitewall propose également une gestion professionnelle de la couleur, en fournissant les profils de couleur de leurs imprimantes aux photographes, qui peuvent donc simuler le rendu du tirage final sur leur écran professionnel au moment de la retouche des images, afin de s’assurer de la conformité de l’oeuvre finale.

Détails techniques sur les impressions2016-10-14T18:01:08+02:00

Les impressions sont réalisées à partir des fichiers TIFF non compressés encodés en 16 bits (65536 nuances de gris du noir pur au blanc pur) et en Adobe RGB. La chaîne de traitement des couleurs est étalonnée de mon appareil photo à l’imprimante du laboratoire, les contrôles sont faits à l’écran avec les profils colorimétriques des imprimantes, avant l’envoi en production. Le choix du papier est validé en softproof en fonction de son rendu général (température, contraste, fini de surface) mais aussi de son gamut cible comparativement au gamut de l’image source (pour les images dont le gamut déborde de sRGB, l’impression jet d’encre est ainsi évitée au profit du photochimique).

À titre de comparaison, une impression faite à la maison traite habituellement des fichiers JPEG compressés encodés en 8 bits (256 nuances de gris du noir pur au blanc pur) et en sRGB, un espace de couleur environ 1,4 fois plus réduit que le Adobe RGB. Les risques de postérisation (cassures de tons dans les dégradés continus) ainsi que les dépassement de gamut (dûs à des couleurs trop saturées) sont donc plus importants.

Fabrication de votre tirage2016-10-14T18:01:24+02:00

Les papiers utilisés sont des papiers photos archive de grande qualité (Kodak, Ilford, Fuji, Hahnemühle), sans acide, offrant une stabilité à la lumière de 40 à 150 ans sans affadissement des contrastes et des couleurs, et sont choisis pour chaque image par le photographe pour leur texture, leur propriétés optiques et leur rendu général afin de s’accorder spécialement avec l’ambiance et le sujet de la photographie. Les formats d’impression sont également choisis pour s’adapter à la scène représentée.

Les tirages grands formats sont réalisés par un laboratoire spécialisé, en Allemagne, et vérifiés puis signés par le photographe. Les tirages d’art sont garantis 5 ans par le laboratoire. Les Petits Tirages sont réalisés par le photographe lui-même. Les impressions sont faites soit par photochimie argentique traditionnelle soit par jet d’encre pigmentées sur des papiers d’art 100% coton ou 100% alpha-cellulose.

Toutes les étapes de la fabrication sont réalisées avec le plus grand soin à partir des meilleurs matériaux et avec les méthodes les plus précises pour garantir une œuvre d’art unique, pérenne et étonnante.

Tous les tirages sont munis d’un bord blanc de 5 mm à 1 cm suivant les formats, pour un encadrement facile sous passe-partout.

Informations importantes

Pour tout savoir sur les papiers utilisés, les possibilités d’encadrement, les modalités de livraison et l’affichage de votre tirage :

Questions fréquentes
Encadrement2018-03-04T15:33:05+01:00

En option et sur demande, les tirages d’art peuvent vous être envoyé encadrés. Les encadrements proposés ici sont de qualité musée et peuvent être difficiles à trouver chez de petits encadreurs locaux. L’ensemble des cadres disponibles est présenté sur le site du laboratoire, les options les plus courantes sont rappelées ici.

Commander un tirage déjà encadré augmente les frais de livraison et de douanes (le cas échéant), mais garantit une mise sous verre dès l’impression, sans aucune poussière ni trace intérieure, alors que les encadreurs soigneux sont de plus en plus difficiles à trouver.

Le tirage encadré est monté dans un cadre traditionnel de 2 cm de côté, avec un double passe-partout blanc, pour un bel effet de relief. Les fixations murales sont incluses.

Le cadre en aulne brun foncé présente un profilé rectangulaire finement grainé. Les passe-partouts sont en carte Hahnemühle garantie sans fibre de bois, 100% alpha-cellulose, avec un pH de 8 compatible avec l’archivage selon la norme ISO 9706.

Le verre de protection à haute transparence fabriqué par le verrier allemand Schott, spécialement conçu pour les musées, réfléchit moins de 1% de la lumière reçue tout en filtrant 99% des UV. Il n’ajoute aucune teinte parasite.

Ce type d’encadrement convient à tous les papiers.

Le tirage en boîte à ombre est monté flottant dans une boîte profonde (6 cm) en aulne brun foncé qui ajoute une ombre délicate sur les bords blancs. Les fixations murales sont incluses. L’absence de vitre de protection rend le tirage plus fragile et sensible à la lumière mais permet d’apprécier la texture et le rendu du papier sans obstacle.

Ce type d’encadrement convient à tous les papiers.

Le tirage contrecollé sur alu Dibond est fixé sous laminoir sur un support rigide en matériau multicouche aluminium/plastique/aluminium. L’image est alors parfaitement plane. Le support est coupé aux dimensions exactes du tirage pour un effet sans bord, sobre et moderne. Le tirage est ensuite protégé par un film anti-UV et imperméable, en finition matte ou brillante. Les fixations murales sont incluses et le tout est léger, facile à accrocher même sur des cloisons minces.

Les papiers disponibles pour le contrecollage sont le Ilford B&W, le Fuji Crystal et le Kodak Pro Endura.

Prix indicatif des encadrements
Modalités de livraison2016-10-14T18:01:25+02:00

Origine des envois

Les tirages signés sont habituellement expédiés depuis le Canada (Montréal) après vérification par l’auteur. Les tirages non signés sont expédiés directement depuis l’Allemagne.

Délais de livraison

  • Tirages non signés : 5 à 14 jours
  • Tirages signés : 10 à 21 jours

Les tirages sur papier baryté (Ilford Baryta) sont plus longs à réaliser, les délais de livraison sont donc multipliés par deux. Les délais peuvent être soumis à des variations saisonnières, notamment à la l’approche des fêtes de Noël.

Taxes et douanes

Les frais indiqués tiennent compte de la livraison à votre domicile, toutes taxes comprises. Pour des envois à l’étranger, des frais de douane et des taxes additionnelles peuvent être appliquées par votre pays de résidence. Elles sont à la charge du client et il vous appartient de vous renseigner au préalable sur les modalités d’importation d’art dans votre pays.

Destinations

Les tirages sont envoyés de façon régulière vers :

  • le Canada
  • les États Unis
  • L’Europe de l’Ouest (France, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Royaume Uni, Irlande, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg).

Pour des envois vers tout autre pays, merci d’envoyer une demande de devis pour étudier ensemble les options et prix disponibles :

Votre nom (obligatoire)

Votre Adresse complète (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Photographie(s)/Tirage(s)/Publication(s) concerné(s)

Votre message

[recaptcha]

Politique de retour/échanges

En cas d’insatisfaction à la réception du tirage, celui-ci est repris sans condition et remboursé dans un délai de 14 jours. Les frais de retour sont à la charge du client et les frais d’expédition ne sont pas remboursés. Le tirage doit être intact au retour chez le photographe sans quoi le remboursement sera impossible.

En cas de colis abîmé ou détruit lors de la réception à votre domicile, communiquez sans délai avec le photographe pour envisager un échange.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

dolor. Phasellus vulputate, sit risus. libero ut eleifend et,